En faveur des Chrétiens

Wie versprochen, habe ich den Brief zugunsten der irakischen Christen nun auch ins Französische übertragen. Meine Leser sind herzlich eingeladen, ihn an geeignete Adressen zu schicken. Eine Übersetzung ins Englische folgt (hoffentlich) bald.

Les persécutions des chrétiens ne valent, en notre temps, guère quelques mots aux média; les rares articles sur ce sujet sont d’habitude tendancieux, et sont regulièrement commentés d’un ton vénimeux qui renvoye la faute sur les chrétiens eux-mêmes.
Malheureusement, dans la politique, l’attention suffisante vis-à-vis des chrétiens persécutés ne s’est pas encore fait apercevoir.
L’œuvre de bienfaisance Portes Ouvertes régulièrement met à jour une liste sur les pays où se déroule une persécution des chrétiens. A l’heure, l’Iraq y prend la quatrième place de cinquante. (Tout en concernant https://www.portesouvertes.fr/ ,j’écris en tant que personne privée.)
Les djihadistes de l’EI ne vont pas se contenter avec l’Iraq „libre“ des chrétiens mais
étendront leurs actions de plus en plus – ils l’ont annoncé, et jusqu’ici, toute menace de l’EI s’est montrée sérieuse. L’EI a démontré de façon impressionnante qu’il tuera chacun qui ne suit pas son interprétation de l’Islam à cent pourcent. L’expropriation, la torture, l’assassinat, l’expulsion sont à l’ordre du jour dans la sphère d’influence de l’EI, et dans les régions saisies, chaque chrétien est extrèmement en danger. Des séides et membres de l’EI ont déjà prononcé leurs exigences en France, et que je sache, non controlés.

Il s’agit alors de trois points.

D’abord, il faut créer des conditions permettantes aux chrétiens à rester dans leur patrie et
à exercer leur religion non troublés. Vous, Monsieur le Président, savez mieux que moi ce qu’il y est possible – je ne peux que solliciter de vous à faire votre possible.

Ensuite, tant que les circonstances soient tellement mauvaises, il faut accueillir et protéger des réfugés. Après les attaques djihadistes contre les juifs en France et en Belgique, il est à craindre que des attaques contre les chrétiens suivront. J’appelle à vous d’accorder la protection particulière aux chrétiens en fuite de l’EI et de ne point permettre que les droits d’hospitalité et d’asile soient abusés des criminels. Dans ce contexte, il est besoin de faire tout pour protéger les paisibles demandeurs d’asile contre leurs persécuteurs, même si ces persécuteurs demandent l’asile eux-mêmes.

Finalement, une grande partie de la population ne reconnaît pas du tout qu’il y soit une persecution de chrétiens, et qu’elle soit à une grande échelle. Veuillez ouvertement expliquer la situation! Prenez position! Faites-vous entendre, pesez de tout votre poids! Dites clairement qu’il y existe une injuste persécution des chrétiens et que vous la prenez au sérieux! Ne permettez aucune relativisation de la souffrance des chrétiens! La sauvegarde de la paix est parmi les devoirs de chaque politicien, et l’éclaircissement y est le plus noble moyen.

Hors de cela que la protection des injustemment persécutés est un signe indispensable de l’humanité, en plus, il s’agit des racines de l’Europe. Sans la chrétienté, la culture européenne des deux mille ans passés serait impensable; en dépit de toute opinion il faut considérer que les ordres juridiques, les systèmes sociaux et éducatifs, les beaux arts et l’architecture ainsi que la littérature et la musique ne s’avaient guère établi en Europe sans la chrétienté. Les travaux caritatifs et l’éducation ne seraient, encore aujourd’hui, que rudimentaires sans la contribution des églises.

S’il vous plaît, aidez la chrétienté persécuté.

Mögliche Adressaten:

Monsieur le Président de la République
Palais de l’Elysée
55 rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris

http://www.gouvernement.fr/premier-ministre/ecrire

Advertisements

Über Claudia Sperlich

Dichterin, Übersetzerin, Katholikin.
Dieser Beitrag wurde unter Allgemeines abgelegt und mit , , , , , , verschlagwortet. Setze ein Lesezeichen auf den Permalink.

Eine Antwort zu En faveur des Chrétiens

  1. Pingback: Mail aus Paris | Mein Leben als Rezitatorin und Dichterin

Kommentare sind geschlossen.